Animal sauve enfant abandonné : Quand la topique animalière vient éclairer autrement les topoï répertoriés.

(à partir du Shâhnâmeh de Ferdousi)

  • Jean-Pierre Dubost Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand 2)
Mots-clés : ENFANT ABANDONNE, ANIMAL SAUVE ENFANT ABANDONNE, SHAH NAMEH, DENOMINATION TOPIQUE, MOTIFS ET TOPOI

Résumé

L'article enchaîne sur le billet intitulé « La mémoire poétique ou l’usage du topos « abandonner enfant » dans L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera » publié  sur le carnet de recherche  de la SATOR par Madeleine Jeay,  dans lequel elle montre que Kundera travaille une situation topique correspondant à un certain nombre de topoï répertoriés dans SATORBASE comme ADOPTER ENFANT TROUVE, DESOBEIR ORDRE DE TROUVER ENFANT, ENLEVER SECRETEMENT ENFANT etc. L'article poursuit cette réflexion à partir de la topique animale dans le Shah Nameh de Ferdousi en se concentrant sur le rôle du Simorgh (cet oiseau mythique qui joue un rôle  essentiel dans la culture persane et que l’on retrouve dans le Manteq-et-their (Le dialogue des oiseaux) de Farid eddine Attar et dans les textes métaphysiques et philosophiques d’Avicenne et de Sohravardi. Chez Ferdousi le Simorgh sauve Zal, abandonné enfant par son père, le roi Sâm, et l’élève jusqu’à ce que celui-ci,  devenu adulte, retrouve son père qui lui concède la filiation royale. Et l’enfant est nourri la nuit par une gazelle. De telles configurations topiques que l’on pourrait appeler ANIMAL SAUVE ENFANT ABANDONNE sont fort répandues. On interroge la scène originaire d’une relation étroite entre souveraineté humaine et souveraineté animale,  la part de souveraineté étant également distribuée entre l’homme et l’animal qui en est ici l’adjuvant indissociable. Dans la continuité des questions soulevées dans le billet « Mise à l’épreuve de SATORBASE par la lecture du Décaméron ») le problème de la dénomination topique est aussi abordé.

Biographie de l'auteur-e

Jean-Pierre Dubost, Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand 2)

professeur émérite de Littérature Générale et Comparée

Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique

MSH de Clermont-Ferrand, Université Blaise Pascal

Publié-e
2024-02-25