De quelques topoï comiques liés à l'âne et au cheval dans Don Quichotte et Tristram Shandy

  • Yen-Mai Tran-Gervat Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Mots-clés : Ane, Cheval, comique, Cervantes, Sterne

Résumé

Interroger les représentations de l'âne et du cheval dans la littérature comique est un projet qui dépasse largement les limites d'un article. Nous le ferons donc sous l'angle de la singularité plutôt que de celui de la récurrence, ce qui pourrait paraître contradictoire avec la notion de topos. C'est à cet apparent paradoxe que cet article invite à réfléchir, en examinant les topoï chevalins à l'oeuvre dans Don Quichotte de Cervantès (1605-1615) et dans Tristram Shandy de Sterne (1759-1767), deux romans à la fois liés l'un à l'autre (par la référence à Cervantès revendiquée par Sterne) et extrêmement singuliers dans leur manière d'évoquer l'âne et le cheval.
Cet article propose donc moins une enquête topique traditionnelle, où il s’agirait de repérer des occurrences de topoi pour la plupart très anciens, qu’une réflexion méthodologique sur deux œuvres extrêmement originales : comment penser la singularité en termes de topique narrative ?

 

Biographie de l'auteur-e

Yen-Mai Tran-Gervat, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

Maître de conférences de littérature générale et comparée, membre du Centre d'Etudes et de Recherches Comparatistes (CERC, EA172)

Publié-e
2024-02-25